Arrêt 6a

"Su Stampu 'e Pireddu"

À ce stade, nous faisons face à ce qui est la plus grande branche de la grotte; il y a près de trois kilomètres de conduits, souvent d'origine phréatique, alternant avec des sections sur fractures. La branche principale qui se développe dans le sens SW arrive aux branches actives de la grotte. Ce sont une série d'étangs et le dernier déclenche un siphon qui mène à une partie derrière où coule une rivière, celle qui alimente la source. Le ruisseau provient d'une source vauclusienne (type Su Gologone par exemple) dans cette zone les explorations avec des techniques de spéléosubwater ont atteint une profondeur de plus de 80 mètres avec un développement longitudinal de plus de 300 mètres de tunnels inondés. À environ 150 mètres de l'entrée, la branche Nord se jette dans la branche principale. Il s'agit d'un système de galeries d'eaux souterraines, pour la plupart de petite taille, dont les explorations (qui ont eu lieu dans les années 80) ont grandement engagé les explorateurs. Les canalisations ont en effet été interrompues 6 fois par des siphons remplis de sable et de matériaux alluviaux qui ont dû être excavés pour la progression. Comme déjà mentionné, il s'agit de la branche active de la grotte, en cas de fortes pluies, les eaux souterraines ne sont plus en mesure de s'échapper TOUTES de la source et elles se remplissent toutes dans les conduits de Su Stampu 'et Pireddu, se déversant dans la rivière de la grotte avec des débits importants , gardez à l'esprit que les eaux inondent des conduits de plus de trente mètres carrés et s'élèvent de plus de dix mètres pour sortir de l'entrée. Ce phénomène explique, évidemment contextualisé à d'autres époques et pluviométries, les voûtes arrondies par des canalisations entièrement chargées qui partent précisément de ce point pour descendre. Toute l'autre partie de la grotte n'a subi que le gonflement du Rio Sa Duchessa et a donc évolué en grande partie en surface libre même avec des débits importants.

Les légendes


Les légendes sur le nom de Pireddu sont associées au trou de Pireddu au niveau du village. Un fantasme était que Pireddu était un bandit qui s'était réfugié ici, qu'il y avait de grands lacs qu'il naviguait avec un bateau et qu'il pouvait même s'échapper près d'Iglesias. Les explorations ont démenti ces rumeurs et il semble, beaucoup plus probable, que Pireddu était un peu bon qui a été «exécuté» à la manière sarde et jeté dans la grotte où il a été trouvé. Mais les légendes sont au-delà d'un traitement qui doit être strictement lié à la grotte et à ses valeurs.